Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 21:42

Rentrée scolaire 2013.   

Les pionniers se sont lancés, convaincus de l'urgence à réformer les rythmes de vie de l'enfant, peut-être attirés par les crédits promis, ou voulant montrer leur fidélité au nouveau gouvernement.

Mais l'affaire n'est pas si simple, et je vous propose, à partir de la presse et des contacts avec les acDoc-nv-rythmes---Oct13.jpgteurs de terrain, un document d'actualité.

Après un rappel sommaire des enjeux, quelques constats sont formulés. Ensuite une typologie des animateurs est proposée, avant de donner la parole à des parents. Enfin la polémique entre la FCPE et des représentants des DASEN apporte quelques éclairages.

 

Analyse des informations

Selon la méthode AFOM, présentée dans les formations : Formation & Territoires


 

 

Positif

Négatif

Interne

Atout

 

Une matinée de plus en classe.

Des activités plus intéressantes (que le Kapla) pour tous.

L'aide aux devoirs assurée par un professeur à la retraite… que quelqu'un de formé puisse s'en charger

 

Faiblesse

 

Changement d’habitude, nouvelle organisation à trouver, une probable «course contre la montre".

Le contenu des ateliers périscolaires annoncés n'a rien à voir avec ce que la Ville a affiché

L’école le samedi matin gêne le rythme de certaines familles.

La fatigue qui va s'accumuler, des ateliers organisés sur la pause de midi risquent fort d'empiéter sur le temps de repos des petits."

 

Externe

Opportunité

 

Une réforme qui permet de revenir à 180 jours d'école par an, en répartissant mieux les heures de classe sur la semaine, sans modifier leur volume global de 24 heures.

Fin de l'organisation actuelle, avec 6 heures de classe par jour et deux coupures hebdomadaires (le mercredi et le week-end), qui est source de fatigue.

Offrir à tous les enfants une meilleure articulation entre les différents temps éducatifs est une mesure de justice sociale (permettre à 80 % des écoliers de bénéficier d'activités périscolaires, si possible gratuites, contre 20 % jusqu'à présent).

Une réforme nécessaire pour redresser l’école publique en France.

Menace

 

Une réforme partielle (1/5 des écoles) , les familles ponctuellement à la jonction de deux systèmes.

 Est-ce bénéfique aux élèves ? Risque d’être des cobayes.

Pour les enfants, réduire le droit à l'oisiveté, à l'ennui, à la rêverie.

Un droit de se réaliser ailleurs qu'à l'école."

Une réforme qui se fait "à marche forcée", "contre l'avis des principaux intéressés".

Toucher au temps, c'est toucher aux habitudes, aux petits arrangements qui font que, chaque jour, on trouve un équilibre entre vie intime et vie professionnelle"

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice
commenter cet article

commentaires