Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 10:15

Suite de la conférence sur les politiques éducatives

L’école pourrait tout ?

Sans cesse de nouvelles demandes

Quelques exemples des contenus ajoutés aux programmes des écoliers au fur et à mesure du temps.

Sécurité routière

Découvrir dès le plus jeune âge que la route n'est pas "à prendre" mais à partager, c'est acquérir des comportements qui permettent de se protéger des dangers de la circulation et de tenir compte des autres usagers de l'espace routier. La mise en place efficace d'une éducation précoce à la sécurité routière suppose la convergence de pratiques scolaires et familiales qui favorisent, dès l'école maternelle, la construction d'une conscience citoyenne.

Le nombre des enfants tués chaque année fait apparaître un pic sensible à l'âge de 3 ans, de 7 ans et de 11 ans, ce qui a conduit à retenir le principe d'une éducation progressive et cohérente qui tienne compte du développement psychomoteur et du degré d'autonomie de l'enfant.

Les objectifs :

Réalisé à partir des différents domaines d'activités ou des différentes disciplines, l'apprentissage des règles de sécurité routière par les élèves des écoles maternelles et élémentaires relève de plusieurs registres d'objectifs :

 

  • - des objectifs de l'ordre des savoirs, de la connaissance des règles de circulation, de sécurité,
  • - des objectifs de l'ordre des savoir-faire qui supposent la mise en œuvre d'opérations cognitives de haut niveau comme anticiper, traiter l'information, mener en parallèle plusieurs actions,
  • - des objectifs de l'ordre des comportements comme être respectueux des autres usagers.

 

Mémoire et histoire

L'École a un rôle essentiel à jouer dans l'enseignement de l'histoire et la transmission de la mémoire auprès des enfants et des jeunes. En complément des enseignements, en particulier d'histoire-géographie, les journées commémoratives et les actions éducatives constituent des moyens privilégiés pour mener ce travail pédagogique. Les équipes éducatives peuvent s'appuyer sur l'ensemble des partenaires institutionnels et associatifs investis dans le travail de mémoire.

Les journées commémoratives

Dans la cadre d'un projet pédagogique, les équipes éducatives sont invitées à associer les élèves aux commémorations et à mettre en œuvre des actions de sensibilisation (lecture de texte, venue d'intervenants extérieurs, projection de film etc...) à l'occasion des journées suivantes :

22 octobre : journée de la mémoire de Guy Môquet

11 novembre : armistice de la Première Guerre mondiale

27 janvier : journée de la mémoire des génocides et de prévention des crimes contre l'humanité

dernier dimanche d'avril : Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation

8 mai : armistice du 8 mai 1945

10 mai mémoire de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions

 

Lutte et prévention de l’obésité

L'importance d'une éducation nutritionnelle précoce et durable associée à une activité physique régulière

L'évolution des modes de vie a été très significative depuis deux décennies dans les pays occidentaux développés, elle a engendré des modes d'alimentation différents et une diminution de l'activité physique liée au développement des moyens de transport, de la télévision, des jeux vidéo et de l'informatique, qui se traduisent pour la plupart des enfants par une réduction des dépenses d'énergie et l'on constate que la surcharge pondérale voire l'obésité ne sont pas des cas isolés chez les jeunes en France (plus de 10% des 5 à 12 ans et 13, 4% des adolescents).

C'est pourquoi, l'un des axes prioritaires de la circulaire n°2009-068 du 20-05-2009 relative à la préparation de la rentrée 2009, précise l'importance d'une éducation nutritionnelle tout au long de la scolarité, la prévention des problèmes de surpoids et d'obésité portant à la fois sur l'alimentation et l'activité physique.

 Il est donc important d'intégrer l'éducation nutritionnelle, au goût et à la consommation dès l'école primaire et tout au long du cursus scolaire dans les enseignements et les activités éducatives.

À ce titre, des recommandations sur la collation matinale à l'école ont été précisées par une note adressée aux directrices et directeurs d'école.

 

Une action spécifique à destination des élèves des classes de cinquième a conduit à l'élaboration du « Guide nutrition pour les ados - J'aime manger, j'aime bouger » . Il est diffusé à chaque rentrée scolaire dans les collèges.

Un livret sur l'éducation aux comportements responsables apporte une aide à la mise en œuvre d'actions dans quatre domaines prioritaires dont l'éducation à la nutrition. Il vise à accompagner les personnels dans leur démarche éducative, à les sensibiliser à ces problématiques et leur proposer des pistes d'action. Il précise notamment les principes et modalités de mise en œuvre pour chacun des quatre domaines évoqués et donne des informations utiles sur les ressources pédagogiques disponibles.

Santé

La santé, un enjeu éducatif, de santé publique et de société

La politique éducative de santé à l'Ecole contribue à la réussite de tous élèves.
Vecteur d'égalité des chances, elle répond à des enjeux éducatifs, de santé publique et de société.

La santé à l'École

L'École a deux responsabilités complémentaires.

 Le suivi de santé des élèves comprend des bilans de santé réguliers et le suivi des élèves repérés. Il est assuré par les personnels de santé de l'Éducation nationale.

L'éducation à la santé, aux comportements responsables et à la citoyenneté est prise en charge par les équipes éducatives. Elle associe les parents et les partenaires de l'Éducation nationale.

L'éducation à la santé s'appuie sur une démarche globale et positive, structurée autour de thématiques prioritaires :

l'éducation à la sexualité,

la prévention des conduites addictives,

la formation aux premiers secours,

l'éducation nutritionnelle,

la prévention des souffrances psychiques et du mal-être.

Mettre en œuvre l'éducation à la santé

L'éducation à la santé fait partie du socle commun de connaissances et de compétences. Elle s'appuie sur les enseignements, les actions éducatives et la vie scolaire. Elle est formalisée dans le projet d'école et le projet d'établissement. Dans les EPLE, le comité d'éducation à la santé et la citoyenneté la met en œuvre.

Pour que les élèves puissent faire des choix éclairés et responsables, l'éducation à la santé leur permet :

d'acquérir des connaissances, développer leur esprit critique,

d'être capables de faire des choix responsables,

d'être autonomes.

Natation scolaire - Objectifs de la natation scolaire

Circulaire n° 2004-139 du 13 juillet 2004 :

"Les activités aquatiques et la natation sont partie intégrante de l’enseignement de l’éducation physique et sportive à l’école, au collège et au lycée. Les diverses enquêtes réalisées récemment montrent que la natation est une des activités les plus pratiquées dans le premier et le second degré. Cette importance est liée à son caractère utilitaire qui fait du savoir nager un élément essentiel de la sécurité des personnes. Elle tient également à la diversité des pratiques culturelles en milieu aquatique et au développement des activités nautiques et de pleine nature. C’est ainsi que les objectifs visés en fin de scolarité obligatoire se traduisent par des exigences de maîtrise qui vont au delà de la simple sécurité en milieu aquatique."

Intérêts et enjeux

L'enjeu majeur de l'apprentissage de la natation dans un cadre scolaire sera la prévention des noyades. En effet, on dénombrait 368 noyades mortelles en 2004 en France et 401 décès dans le seul été 2006 (bulletin épidémiologique hebdomadaire du 13 mai 2008). Ce chiffre alarmant qui perdure dans le temps explique en grande partie pourquoi la natation est la pratique sportive la plus couramment pratiquée dans le cadre scolaire.

Un autre enjeu sera d'ouvrir au plus grand nombre la pratique des multiples activités nautiques (voile, kayak…). Ces pratiques nouvelles se démocratisent aujourd'hui à la fois dans le cadre scolaire et extra-scolaire (colonie, pratique associative). Un enfant ne sachant pas nager se trouve exclu de ces activités puisque la réussite d'un brevet de natation est requise afin d'y participer.

 

La suite va venir..... Patrice DAVID

 

Partager cet article

Repost 0
Published by david-documents.over-blog.com - dans Politiques publiques
commenter cet article

commentaires